Niveau débutant – Livrer son travail


Niveau débutant ? Un de vos premiers mariages, un appareil type bridge ou reflex avec des objectifs basiques, pas forcément de flash externe. Une grosse soif d’apprendre, de la motivation et de l’énergie pour toute la journée. Vous ne ferez sans doute pas la première page de Wedding Photography Society ce jour là, mais vous pouvez peut-être tirer votre épingle du jeu avec une bonne préparation.
L’ensemble des étapes précédentes n’avait finalement qu’un seul objectif : Arriver au moment où vous donnez leurs photos aux mariés.
C’est pour ça que vous avez été engagé, qu’ils vous ont fait confiance. Et une fois la journée finie, c’est un moment que les mariés attendent avec impatience.
Mais avant ce moment, et après le mariage, il y a au moins le déchargement des cartes, le tri, le développement, la sauvegarde finale, l’export des photos et leur publication. Chacune de ces étapes demande du temps, et toutes sont capitales.
Si vous avez fait correctement les rendez-vous de préparation, vous avez dû expliquer aux mariés ce à quoi ils devaient s’attendre. Cela suppose que vous sachiez ce que vous allez fournir. Et pour ça, il y a plusieurs questions à se poser :

 

  • Fichiers informatiques ou tirage papier ?
  • Dans chacun des cas, quel format allez vous donner aux mariés ?
  • L’ensemble des photos ou une sélection ? Et si sélection, qui la réalisera et comment ?
  • Envoi ou rencontre pour leur remettre les photos ?
  • Combien de temps après le mariage auront-ils leurs photos ?

 

Vous voyez que ces questions conditionnent énormément de choses. De l’investissement en temps que cela va vous demander (si vous voulez remettre les photos en personne, en format papier, une semaine après le mariage, cela va nécessiter beaucoup de temps réservé dans votre planning juste après le mariage) à la solution technique (si vous voulez proposer aux mariés une sélection réalisée par eux, il faut réfléchir à un moyen de leur faire réaliser cette sélection facilement).
C’est à vous de choisir ce que vous voulez proposer à vos mariés comme niveau de prestations et comme service. Et tout cela ne peut s’improviser, sans quoi vous risquez de n’être pas capable de tenir vos engagements.
Le minimum, une fois déterminé ce que vous proposez au mariés :

 

Ne pas négliger le tri

C’est presque l’étape la plus importante. Soyez intraitable sur le tri. Vous devez proposer à vos mariés les meilleurs images, et uniquement celles-ci. La qualité globale de votre travail sera bien meilleure une fois que vous aurez retiré toutes les photos moyennes. Vos mariés n’ont que faire de 10 versions de la même image. C’est à vous de déterminer laquelle est la meilleure, et de ne laisser que celle-là. Tout simplement car personne, même une mariée fanatique ne regarde 1200 photos avec plaisir. Vous aurez bien plus de succès avec 400 images triées sur le volet. La quantité n’est pas, et de loin, la qualité.
Les mariés demandent parfois « Combien de photos vous allez nous donner ? » C’est à nous, photographes, de leur faire prendre conscience que la question n’a plus d’intérêt une fois passé les 200 photos, tant que tous les moments sont couverts.
Lors du tri, à moins d’avoir raté le moment et de devoir vous résoudre à mettre des photos moyennes, dans le doute, rejetez la photo.

 

Post-traiter vos images

Si vous n’utilisez plus que des fichiers raw, vous ne pouvez pas passer à coté de cette étape, et c’est tant mieux. Recadrage, retouche de lumière, application de « votre style », création d’une sélection d’images homogènes et cohérentes. Le post-traitement est un domaine tellement vaste qu’il aura son chapitre entier. Prévoyez en tout cas du temps pour post-traiter chacune des images sélectionnées. Avec l’habitude et le niveau de vos images de base s’améliorant, vous pourrez compter 2min en moyenne par photo. Au début, il faudra envisager d’y passer beaucoup plus de temps. Et même avec 2min par photo, pour 400 photos, cela représente un peu plus de 13h de boulot en faisant au plus efficace.

 

Ordonner, renommer vos images et inscrire les titres et les descriptions

Trop souvent négligée, cette étape de finition fait pourtant la différence entre un paquet de belles images et un reportage cohérent et professionnel. Cela participe au rendu global et à la sensation de qualité perçue par vos clients. En livrant vos photos ordonnées, vous racontez une histoire. En renommant vos images, vous vous démarquez et proposez une image plutôt qu’une simple photo. En appliquant des mots clefs, un titre et vos informations de photographe, vous facilitez la vie de vos mariés lors des partages futurs sur les réseaux sociaux (Facebook lit ces informations et les utilise comme titre et description des images), et vous contribuez à diffuser votre site internet et les informations qui permettront à vos futurs clients de vous retrouver et de vous contacter.

 

Sauvegarder le résultat final

Vous venez de passer de nombreuses heures sur les fichiers de vos clients et vous avez trié et développé. Sauvegardez tout ça pour être sûr de ne pas avoir tout à refaire. C’est une opération rapide et qui devrait être incluse dans votre flux de travail systématiquement. Qui plus est, ce n’est qu’à partir de ce moment là que vous pouvez envisager de vous défaire de la sauvegarde faite au moment du déchargement des cartes.

 

Exporter vos photos

Toujours parce que vous travaillez en raw, et parce qu’on ne fournit jamais ses fichiers bruts, vous allez devoir exporter le résultat de votre travail dans un fichier qui convienne, parfois à l’impression, parfois aux échanges électroniques, ou pourquoi pas au deux. Dans tous les cas, vous devez choisir un export cohérent avec l’usage que vous avez prévu d’en faire, et que les mariés veulent pouvoir faire également.

 

Faire ce à quoi on s’est engagé

Et bien-sûr, même si c’est une évidence : Quand vous vous êtes engagé sur quelque chose, un format, un délai, une prestation : Respectez le. C’est le minimum qu’on attende d’un professionnel. Vous verrez un peu partout sur internet des histoires de photographe qui ont mis plusieurs mois à livrer leurs images, voire qui ne les ont jamais livrées, ou partiellement, ou à moitié, ou brutes. Les mariés vous ont choisi vous pour avoir leurs images. Cela suppose de faire ces images, et cela suppose de livrer ces images. Ce n’est qu’une fois vos mariés en possession de leurs photos au format choisi que vous avez fini votre engagement auprès d’eux. Il restera pourtant encore des étapes essentielles pour vous et le développement de votre activité que nous verrons dans un prochain article.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *