Sauvegardez vos photos !

Il existe deux types de gens : Ceux qui sauvegardent, et ceux qui vont perdre des données.

 

Sauvegardez !
Mon disque dur principal a grillé cet été. Je me suis dit qu’un article sur la sauvegarde aurait peut-être sa place ici.
Hier, je suis tombé sur un post facebook d’un homme à qui on venait de voler son ordinateur portable. Il contenait beaucoup de choses, mais surtout les uniques copies des photos de ses enfants, et un document recensant 10ans d’anecdotes sur eux. Il cherchait à contacter le voleur pour récupérer au moins ces données là. Je me suis dit qu’il fallait absolument vous parler de la sauvegarde.

Pourquoi sauvegarder ?

Un disque dur, interne comme externe, a une durée de vie et peut cesser de fonctionner du jour au lendemain. Un ordinateur peut être volé, peut brûler, un court-circuit peut griller vos appareils, un incendie peut se déclencher dans votre habitation. Ces choses-là arrivent, très souvent pour certaines. On connait tous quelqu’un dont le disque dur a grillé et qui a perdu toutes ses photos.
Arrêtez vous un instant et imaginez qu’un de vos disques durs décide à cette exacte seconde de ne plus jamais fonctionner et que ce que vous avez dessus devienne alors irrécupérable. Qu’avez-vous perdu ?
Le système d’exploitation, les programmes, votre configuration. C’est perdu mais ça se retrouve, vous avez juste perdu du temps.
Votre bibliothèque musicale et vos films (tous légalement téléchargés) ? Vous pourrez les retrouver ailleurs.
Et vos créations ? Ces fichiers qui n’existent que chez vous ? Vos textes, vos films à vous, et pour le sujet qui nous intéresse ici : vos photos, celles de vos clients ?
Si votre disque dur devait griller aujourd’hui et que vous perdiez ne serait-ce qu’une photo, alors il n’y a rien de plus urgent à faire à cet instant précis qu’une sauvegarde de cette photo.
Et dans un second temps, il faut réfléchir d’urgence à un vrai système de sauvegarde.
En tant que photographe de mariage, vous ne pouvez pas aller voir les mariés pour leur expliquer que les photos de leur journée sont perdues. C’est impossible et inenvisageable. Ces photos là, vous ne pourrez les retrouver nulle part et vous ne pourrez pas les reprendre. Vous ne pouvez pas empêcher un incident sur un de vos disques, mais vous pouvez faire en sorte que le risque soit grandement réduit, et vous pouvez vous couvrir.
Si tout repose sur la fiabilité d’un disque dur, vous êtes un inconscient, et vous allez avoir un problème grave, ce n’est qu’une question de temps. Au mieux, vous devrez payer très cher pour récupérer vos données (Comptez 1500€ pour un passage en salle blanche pour essayer de récupérer vos données, sans garantie que ça fonctionne). Au pire, ce sera à vous d’aller expliquer aux mariés que vous avez merdé. Car oui, c’est de votre faute, à 100%. En tant que photographe de mariage, il est de votre responsabilité de protéger ces données.

Qu’est-ce qu’un bon système de sauvegarde ?

Si vous voulez que votre sauvegarde ait un sens, elle doit être :
– Fiable : Vos données sauvegardées doivent être pérennes
– Automatique : Vous ne devez pas avoir à y penser, ça doit être intégré à votre flux de travail.

 

Fiable ?

La première chose, c’est que vos données doivent être redondantes. Aucun support n’est fiable à 100%, donc il faut les multiplier. Sauvegarde sur DVD ? La durée de vie est de 1an. Sauvegarde sur disque dur ? La durée de vie est de 3ans. Une donnée sauvegardée doit toujours exister sur plusieurs supports en même temps. Ainsi, en cas de défaillance d’un des supports, la donnée n’est pas perdue. Et une donnée doit toujours être à plusieurs endroits physiques. En cas de dégâts sur un endroit (vol, incendie, dégât des eaux), la donnée existe toujours ailleurs.

 

Automatique ?

Si votre sauvegarde nécessite impérativement de brancher un disque, de déplacer un élément, ou de lancer un programme, vous allez l’oublier, créer une faille, et potentiellement perdre des données récentes. La sauvegarde de vos fichiers récents doit être automatique.

Quel système de sauvegarde pour le photographe de mariage ?

Plusieurs options se valent. A vous de réfléchir en termes de besoins, de volume de données et de coût. Et une fois votre système défini, cherchez les failles, et voyez comment les combler.

Voici ce que j’ai personnellement mis en place :

Ma station de travail contient sur son disque interne les photos de l’année en cours.
Mon répertoire de photos est sauvegardé dans le cloud chez Hubic (50€/ans pour 10To). Cette sauvegarde est automatique et transparente. De cette façon, la sauvegarde est fiable (les données chez Hubic sont protégées, déportées, dédoublées chez eux dans des salles sécurisées pour le vol et les incendies) et automatique.
Après chaque mariage, avant chaque vacances, je fais une sauvegarde time-machine de la totalité de ma station sur un disque externe qui ne sert qu’à ça et est débranché ensuite et caché dans la maison. Le disque ne reste pas branché pour qu’il ne s’use pas prématurément et ne subisse pas un court-circuit, et est caché en cas de vol. En cas d’évacuation, c’est d’ailleurs la seule chose que j’aurais besoin d’emporter.
Les années précédentes et les archives sont stockées dans un NAS protégé par onduleur avec disques redondants. Lorsqu’un des disques montre un signe de faiblesse, je change les deux. Le disque faible est jeté, l’autre est débranché et stocké chez des amis ou dans la famille. Ainsi, les archives qui n’évoluent pas existent en différents endroits, et sur différents supports débranchés.

Comment je gère un mariage en termes de données :

Au cours du mariage, j’utilise des cartes de 16Go (500 photos environ) maximum, que je change régulièrement. La carte est le point faible de mon flux. Si elle vient à lâcher, je ne veux pas perdre 128Go de données et la totalité du mariage.
Dès que possible (pendant la soirée ou au retour), les cartes sont copiées sur ma station mais surtout pas formatées.
Une fois toutes les cartes copiées et intégrées dans Lightroom (je vous ferai un article sur mon flux Lightroom plus tard), je branche un disque externe et réalise une sauvegarde complète via Time-machine. Le disque est ensuite débranché et rangé. Cette sauvegarde assure la redondance le temps que tous ces Go de données passent dans le Cloud, ce qui peut prendre plusieurs jours.
A ce moment là, je m’autorise si nécessaire à formater mes cartes. Si je peux attendre, j’attends jusqu’à la fin de la sauvegarde dans le cloud.

Est-ce que ça marche ?

Je suis rentré de vacances pour trouver ma station de travail plantée. Le disque dur a grillé pendant l’été. Dessus, il y avait 3 séances photos non traitées et toute mon année 2016 déjà livrée, ainsi que toutes mes photos de famille. Quelques jours plus tard, je pouvais commencer le traitement des images des 3 séances sans en avoir perdue aucune. Les données étaient encore sur les cartes, à moitié dans le cloud, et complètement sur ma sauvegarde Time-machine.
Vos données sont inestimables pour vous et pour vos clients, alors protégez-les correctement.
Et si vos clients ne le font pas de leur côté, ils seront contents de pouvoir vous recontacter d’ici 3, 4, 5 ou 10ans, pour que vous puissiez leur renvoyer les photos de leur mariage qu’ils viennent de perdre.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *