Qu’est-ce qu’un photographe de mariage débutant et quand commencer ?

« Niveau débutant ? Un de vos premiers mariages, un appareil type bridge ou reflex avec des objectifs basiques, pas forcément de flash externe. Une grosse soif d’apprendre, de la motivation et de l’énergie pour toute la journée. Vous ne ferez sans doute pas la première page de Wedding Photography Society ce jour là, mais vous pouvez peut-être tirer votre épingle du jeu avec une bonne préparation. »

Soyons un peu plus précis que ça.

Couple

Si vous vous lancez dans n’importe quel type de photographie dans lequel vous êtes votre propre juge (photos de vacances, paysages, animalier, photos de rue, photos de sport), vous avez le droit de rater. Vous serez au pire déçu de vos photos, mais c’est tout, et finalement ça n’est pas bien grave. Et si un petit échec suffit à vous miner le moral, je vous conseille d’arrêter là votre lecture de ce blog.

Un débutant en photographie de mariage ne doit pas et ne peut pas être un débutant en photographie

Vous découvrez la photo et vous savez déjà que votre truc, ça sera le mariage ? Bien ! Super même ! Commencez par photographier des gens, des portraits, des rues, des paysages, des oiseaux, des bâtiments, des objets… Confrontez-vous un minimum à toutes les situations de photographie, car elles vous serviront en mariage. Confrontez-vous à ça pour apprendre la photo avant d’apprendre la photo de mariage. Faites des images dans des lumières difficiles, faites poser des amis, séparez les différentes activités du mariage en ateliers simulés pour vous entraîner. Ou bien ne soyez pas le photographe principal.

Si vous vous lancez dans un mariage comme photographe principal et que vous vous considérez débutant en photographie, vous allez à la catastrophe. Une catastrophe pour vous ce qui n’est pas si grave, mais surtout pour les mariés qui vous ont fait confiance.

Un débutant en mariage doit être honnête sur lui-même, et avec ses clients

Il ne vous viendrait pas à l’idée en débutant la photo de voyage d’aller demander une avance au magazine Geo en leur promettant de belles photos. Les gens qui vous accompagnent par contre peuvent apprécier certaines images que vous avez fait du voyage. Vous pouvez même probablement avoir des ‘likes’ sur facebook pour peu que, sans maîtriser le domaine particulier de la photo de voyage, vous ayez quelques bonnes notions de photo en général.

Il en va exactement de même pour les mariages. Un débutant en photographie de mariage ne peut pas prétendre atteindre la qualité d’un professionnel aguerri. C’est d’ailleurs pour cela qu’il ne se fera pas payer le prix d’un professionnel, et que ses « clients » devront être très différents.

Pour autant il peut avoir des clients. J’appelle ici client toute personne qui utilisera vos photos et les jugera, imposant donc une obligation de résultat. Pour cela il y a un minimum à respecter : Vous devez atteindre au moins leur niveau d’exigence. Même un ami pour qui vous photographiez le mariage gratuitement (ne faites jamais ça !) attend de vous quelque chose. Vous devrez donc être clair avec vous-même sur ce que vous pouvez faire. Et vous devrez savoir faire dire à vos clients ce qu’ils attendent vraiment. Ensuite, il vous appartient de vérifier si cela colle. Personne ne s’est jamais retrouvé en difficulté pour avoir refusé un mariage pour lequel il ne se sentait pas à la hauteur. L’inverse s’est par contre souvent vérifié.

Un débutant en mariage doit connaitre quelques principes de composition

On ne vous demande pas d’être Rembrandt, mais entre une photo et une belle photo, c’est toujours la composition qui fait la différence. Cela tombe bien, une bonne composition ne demande pas de matériel supplémentaire ou de boitier haut de gamme. Elle demande juste un regard critique et du temps passé sur vos photos ou sur celles des autres. Alors développez vos capacités de composition en tout. Lisez « L’oeil du photographe et l’art de la composition » de Freeman. Regardez des films et réfléchissez sur les plans. Pourquoi le sujet est là où il est placé ? Pourquoi la photo fonctionne-t-elle ? Qu’est-ce qui vous parle dedans ? Est-ce qu’on aurait pu l’améliorer avec un autre cadrage ? Cette réflexion va améliorer vos photos, forcément. Et en bonus elle va vous donner des clés pour rattraper en post-traitement ce qui vous a manqué sur l’instant.

Un débutant en mariage doit comprendre la technique derrière la photo

La photo de mariage est exigeante techniquement parce qu’elle vous met dans une palette de situations extrêmes. Ambiances sombres des édifices religieux, lumières très changeantes en passant de l’intérieur à l’extérieur, photos de soirée, grands groupes. Et tout ça le plus souvent sur des timings que vous subissez. Si vous lisez les articles publiés ici, vous verrez qu’on dispose souvent d’un peu de temps pour anticiper. Mais « un peu de temps » ne sera pas suffisant si vous n’avez aucune idée de ce que vous faites. Ne passez surtout pas votre vie sur la technique, mais si vous ne sortez jamais du mode automatique alors il est un peu tôt pour les mariages. Faites des photos, faites des erreurs, apprenez et comprenez. Le numérique vous permet de gagner des années par rapport à la pellicule qui imposait d’attendre puis de se souvenir pour s’améliorer. Profitez-en !

Un débutant en mariage doit avoir de la motivation et être prêt à y passer du temps, beaucoup de temps

Vous allez passer du temps à préparer, du temps sur place. Vous allez faire plusieurs milliers de photos en très peu de temps. Vous allez stresser, vous allez transpirer, vous n’allez pas dormir la veille et revenir très tard le soir. Et après ça vous allez devoir trier, déprimer à la vue du résultat, galérer sur le développement pour rattraper la haute lumière grillée ou l’exposition trop basse, recadrer, éclaircir… Vous allez passer des dizaines d’heures sur ces images qui vont finalement vous sortir par les yeux. Vous y passerez 5 fois le temps qu’un professionnel aguerri y aurait consacré, pour un résultat inférieur. Tout ça pour finalement en tirer moins de deux cent photos potables, avec quelques perles, et quelques unes que vous n’assumez pas mais ne pouvez pas vous permettre de ne pas donner. Vous allez recevoir quotidiennement des messages de la mariée vous demandant quand arriveront ses photos, et puis vous allez finalement les lui envoyer et attendre son verdict.

Et c’est normal. Et tous les photographes de mariage sont passés par là, parce qu’ils ont tous fait leurs premiers mariages en photographe principal.

Maintenant, si vous remplissez ces conditions, ou bien que vous êtes disposé à faire ce qu’il faut pour les remplir, vous êtes prêt pour cette belle aventure.

Il manque selon vous un indispensable ? Partagez-le en commentaire.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *