Photographier la cérémonie – Niveau débutant (2/2)

Dans le précédent article, nous avions laissé les mariés en plein recueillement. Il nous reste à voir l’échange des vœux, les moments administratifs et la sortie. Détaillons tout ça.

Niveau débutant ? Un de vos premiers mariages, un appareil type bridge ou reflex avec des objectifs basiques, pas forcément de flash externe. Une grosse soif d’apprendre, de la motivation et de l’énergie pour toute la journée. Vous ne ferez sans doute pas la première page de Wedding Photography Society ce jour là, mais vous pouvez peut-être tirer votre épingle du jeu avec une bonne préparation.

Disclaimer : Je n’ai pas encore eu l’occasion de photographier des cérémonies juives ou musulmanes. Je suppose qu’on peut y trouver autant de ressemblances que de différences donc je ne saurais que trop vous conseiller de vous renseigner spécifiquement avant auprès de l’officiant pour savoir ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire en tant que photographe, ainsi que sur les temps forts de la cérémonie. Idéalement, assistez à une cérémonie similaire avant … et prenez des notes.

Disclaimer 2 : « Le marié » et « La mariée » sont des termes génériques que vous saurez facilement adapter à des couples homosexuels le cas échéant. Dans ce cas là, cependant, vous ne pourrez plus vraiment compter sur les traditions pour vous aider et l’étape préparatoire avec eux sera donc d’autant plus importante pour vous.

 L’échange des vœux

Pendant ce passage, il ne vous appartient pas de fixer le timing, c’est donc un nouveau sprint pour photographe qui s’amorce. D’autant plus là encore que vous ne serez probablement pas le seul à vouloir une photo de ce moment-là. D’expérience, le moment de l’échange des alliances est généralement assez encombré. Encombré d’autres photographes, de l’officiant, des enfants et témoins, et bien sûr des mariés.

Il sera donc difficile pour vous d’avoir sur le moment les photos de ces précieux anneaux.

La bonne question à poser aux mariés, c’est « Acceptez-vous de porter vos alliances avant le temps d’une photo, ou bien de refaire la photo des alliances plus tard (ce qui implique de les retirer) ? » Ce n’est pas très traditionnel, et certains mariés refusent. Pour autant, rien ne vous interdit de demander.

Si par chance ils acceptent, vous pourrez vous concentrer sur les visages, l’ambiance, prendre des images générales et vous extraire un petit peu pour laisser les invités profiter de ce moment.

Sinon, voici comment procéder.

  • Pré-réglez votre appareil pour des photos à 1m50.
  • Montez votre flash et fermez un peu pour assurer le coup en terme de profondeur de champ.
  • Soit vous vous placez à coté de l’officiant pour photographier face au public. C’est personnellement la position que je préfère. Soit vous vous placez entre l’assistance et le couple. Il faut penser que ce n’est pas votre dos que les invités sont venus voir, donc n’oubliez pas de laisser la place quand vous avez pris votre photo. Avantage : Un meilleur cadre. Inconvénient : Moins de temps pour prendre la photo, et surtout lorsque vous laissez la place, vous pouvez être certain qu’un des invités viendra s’y mettre (et lui ne pensera pas forcément à vous rendre la place pour la suite).

Une photo en plan large

Faites une photo en plan large, une des mains.

Une photo en plan serré

 

Ensuite reculez et préparez-vous à photographier le baiser.

 

Et le baiser

 

La photo à avoir : Un des époux qui passe la bague à l’autre.

Les difficultés du moment : Le nombre de personnes qui veut une photo et n’hésite pas à s’approcher, l’encombrement de la zone, le rythme qui n’est pas le vôtre.

Les signatures et moments administratifs

Commencez par tirer de votre sac votre joli stylo et proposer à l’officiant de remplacer son bic orange le temps des signatures. Si vous n’avez pas de stylo dans votre sac, relisez cet article. Ensuite, c’est assez simple. Placez-vous avec votre flash face à la table qui servira à signer, et profitez du moment où tout le monde se félicite pour faire vos réglages. Signalez aux différentes personnes qu’il faut vous regarder. Faites la mise au point sur les yeux, et puis déclenchez. Vous pouvez vous mettre légèrement sur un côté, cela donnera un mouvement de tête du modèle plus naturel, et évitera d’avoir un cadrage plongean sur un décolleté, ce qui n’est pas forcément du meilleur goût.

La plupart du temps, chacun doit signer deux fois, donc doublez vos photos. Cela n’a rien de compliqué.

La photo à avoir : Chacun des époux qui signent le document. Personnellement, je trouve ces photos sans intérêt (nous verrons dans l’article avancé comment les rendre intéressantes) mais les gens y tiennent et c’est un passage obligé.

Signature, et un peu d'émotion.

Les difficultés du moment : Régler son appareil rapidement.

La sortie

Les invités peuvent sortir sans vous. Pendant ce temps-là, rangez votre sac et remettez le sur le dos, démontez votre objectif à focale fixe et repassez sur un zoom standard et dirigez-vous vers la porte. Faites le réglage de votre appareil pour la lumière extérieure (pensez surtout aux Isos qu’il va falloir descendre beaucoup) puis rentrez à nouveau. C’est le moment de vérifier avec les mariés comment ils vont sortir et de vous préparer en fonction.

Sortez dans les derniers, juste avant eux, et placez vous au premier rang. Là encore, il va falloir s’imposer un petit peu. Vous savez où vont s’arrêter les mariés et ce qu’il va se passer, donc préparez votre cadrage au mieux.

Il y a quelques années, il était encore possible d’avoir de l’émotion à ce moment là. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Dans les invités, vous ne verrez probablement qu’appareils photos et téléphones. C’est dommage, mais c’est comme ça.

Curieusement et sauf météo capricieuse, cette étape vous laisse du temps, alors profitez-en au maximum pour attraper exactement les photos que vous souhaitez. Les mariés s’offrent un moment d’attention, profitez-en vous aussi.

En cas de pluie en revanche, tout ira beaucoup plus vite, et il est probable que le moment soit raccourci voire supprimé. Dans ce cas là, il faudra être créatif.

 

Des petits coeurs

 

Des confettis géants

De la lavande

Et un baiser

La photo à avoir : Les mariés ensemble au milieu de leurs invités, idéalement un baiser ou une marque de bonheur.

Les difficultés du moment : Passage sombre/clair, le nombre d’appareils photos qui attirent les regards, les mariés qui improvisent.

Voilà qui conclut cet article sur la cérémonie pour les photographes de mariage débutants. Si vous avez une question sur un point particulier, n’hésitez pas à la poser en commentaire. Et si vous avez une photo fétiche à ce moment là, faites-nous en part également.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *