Photographier la cérémonie – Niveau débutant (1/2)


Peu de lumière, pas la liberté d’aller où on veut, l’obligation d’être discret… mais en contre-partie beaucoup beaucoup d’émotion.

Voilà comment vous en sortir quand vous n’avez qu’un minimum de matériel et peu d’expérience du mariage. Comment limiter les risques et obtenir un résultat décent.

Niveau débutant ? Un de vos premiers mariages, un appareil type bridge ou reflex avec des objectifs basiques, pas forcément de flash externe. Une grosse soif d’apprendre, de la motivation et de l’énergie pour toute la journée. Vous ne ferez sans doute pas la première page de Wedding Photography Society ce jour là, mais vous pouvez peut-être tirer votre épingle du jeu avec une bonne préparation.

Disclaimer : Je n’ai pas encore eu l’occasion de photographier des cérémonies juives ou musulmanes. Je suppose qu’on peut y trouver autant de ressemblances que de différences donc je ne saurais que trop vous conseiller de vous renseigner spécifiquement avant auprès de l’officiant pour savoir ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire en tant que photographe, ainsi que sur les temps forts de la cérémonie. Idéalement, assistez à une cérémonie similaire avant … et prenez des notes.

Disclaimer 2 : « Le marié » et « La mariée » sont des termes génériques que vous saurez facilement adapter à des couples homosexuels le cas échéant. Dans ce cas là, cependant, vous ne pourrez plus vraiment compter sur les traditions pour vous aider et l’étape préparatoire avec eux sera donc d’autant plus importante pour vous.

Toutes les cérémonies que j’ai pu voir, religieuses comme laïques pouvaient se décomposer ainsi :

  • Entrée des invités
  • Entrée des mariés
  • Lectures, discours et rituels
  • Echange entre époux
  • Signatures et administratif
  • Sortie des époux

Voyons donc minute par minute ce que vous pouvez faire de tout ça.

Entrée des invités

Pendant que les invités attendent pour rentrer dans le lieu de la cérémonie, prenez quelques portraits volés. Sortez votre plus longue focale et profitez de la lumière extérieure pour faire de belles images. Essayez d’aller vite et d’avoir un ordre dans vos photos pour maximiser vos chances d’avoir tout le monde. Multipliez les images voire prenez les en rafale lente pour assurer au moins une image yeux ouverts, bouche fermée. Idéalement et sur des cadrages très rapprochés, placez le soleil à 10h/2h (en imaginant votre sujet à 12h sur un cadran d’horloge, vous au centre). La lumière dessinera les contours et mettra les cheveux en valeur, et vos sujets auront les yeux ouverts et pas d’ombres moches sur le visage. 

Conseils de réglages : Focale longue (entre 70 et 200mm) Grande ouverture (visez F/4 à F/5,6), vitesse suffisante (1/focale minimum x3)

Une vitesse de 1/ (1,5 x focale) est théoriquement suffisante, mais vous allez passer par des lumières très différentes en tournant entre vos sujets, donc assurez le coup, et concentrez vous sur l’émotion et le cadrage plutôt que sur les réglages.

Dès que le lieu est accessible, allez-y. Présentez-vous dès que possible à l’officiant. Il/elle est le maître de cérémonie, et si la plupart n’ont aucun souci avec les photographes et y sont habitués, tout se passera toujours beaucoup mieux si vous avez pris la peine d’un « Bonjour » souriant. Profitez-en pour faire des images du lieu de la cérémonie, surtout s’il a été décoré par/pour les mariés.

Le décors avant l'arrivée de tout le monde
Le décor avant l’arrivée de tout le monde

Le décors

Repérez les sources lumineuses importantes (vitres/vitraux surtout) et placez les dans votre dos par rapport à où seront les mariés. Posez votre sac là, et préparez vos réglages. Notez les mentalement ou mieux, enregistrez les sur l’appareil si votre boitier le permet. Faites quelques photos tests sur là où seront les mariés, vérifiez votre histogramme. Faites la même chose dans l’allée. Vous pouvez même réquisitionner un invité pour faire des essais, alors profitez-en ! Repérez également les déplacements possibles et quelques angles de vue. Assurez-vous que vous pourrez accéder à tous ces endroits sans déranger la cérémonie. Ensuite, quand vous êtes prêt, vous pouvez ressortir. Prenez quelques minutes pour rappeler aux mariés qu’ils doivent rentrer lentement et surtout laisser de l’espace entre eux. Vous devriez le leur avoir déjà dit lors de la préparation, mais ils sont tous pareils et ont tendance à oublier beaucoup de choses sous prétexte d’une journée pleine d’émotions. Dites leur de profiter de ce moment unique et de le savourer. Cela vous laissera plus de temps pour photographier l’entrée, et eux vous en remercieront.

Respirez.

Conseils de réglages : 50mm focale fixe. Ouvrez à F/2 et vérifiez où ça vous emmène en vitesse et en Isos. Faites ce qu’il faut sur les isos pour avoir une vitesse suffisante (1/(1,5 x focale). Vous pourrez présenter et rattraper une photo avec du bruit, beaucoup moins une photo floue.

La photo à avoir : L’ambiance de l’endroit, via le décor, un plan général ou un élément de détail.

Entrée des mariés

Un cortège classique se compose de :

  • Les enfants d’honneur
  • Le marié et sa mère
  • Le père du marié et la mère de la mariée
  • Les témoins
  • Le père de la mariée et la mariée

Traditionnellement les femmes se tiennent à gauche des hommes. Ceci dit, il n’est pas rare de voir des mariés innover, ou pire pour vous : improviser. Soyez donc prêt à tout.

L’entrée des mariés est un sprint pour le photographe. Votre préparation avant qu’ils n’arrivent est capitale car une fois qu’ils ont commencé à marcher, vous n’aurez plus le temps de réfléchir tranquillement, tout sera terminé en quelques instants et vous ne pourrez que constater votre résultat.

Placez-vous dans l’allée centrale, posez un genou au sol, et photographiez chaque étape du cortège. Insistez sur les enfants d’honneur et la mariée. Restez concentré sur le cadrage et multipliez les prises. Si Tata-Josette-et-son-grand-chapeau se lève devant vous, passez-lui devant. Cela fait parti des moments où il faut s’imposer pour assurer vos images. Tout le monde vous en remerciera.

La mariée
Faites vos réglages avant l’entrée…
… pour ne pas vous faire piéger par la différence de lumière extérieur/intérieur.

La photo à avoir : L’entrée de la mariée. Jouez la sécurité et assurez-la !

Lorsque la mariée vous dépasse, prenez le centre de l’allée et rapprochez-vous un peu pour avoir les deux mariés dans le cadre.

Profitez du moment où tout le monde se rassoit pour retourner vers votre matériel.

Lectures, discours et rituel

C’est un moment de recueillement pendant lequel il faut se faire discret. Pour autant, vous avez des photos à prendre. Et cette fois-ci, vous avez le temps pour le faire. Depuis l’endroit où vous êtes, vous ne dérangez pas. Coupez le bip de mise au point, limitez le flash, et allez-y. Recherchez des cadrages intéressants. Expérimentez. Vérifiez l’aspect général de l’image sur l’écran de contrôle, variez les angles et les focales. Bref, prenez le temps de faire les choses bien.

Attention, vous aurez généralement une luminosité faible et une grande ouverture, il sera compliqué d’avoir les deux mariés nets si ils ne sont pas sur le même plan. Si leurs chaises sont face à l’officiant qui fait face à la salle, déplacez vous un moment dans l’allée centrale. Passez de l’autre coté de la salle et variez les prises de vue.

Cérémonie

La photo à avoir : Les mariés ensemble qui écoutent ce qu’on leur dit, tout simplement.

Evitez de vous attarder entre l’assistance et les mariés. Visez la discrétion car si les gens vous oublient à ce moment là, ils ont plus de chances de se laisser aller à leurs émotions. Et l’émotion, ça fait de belles photos.

Une fois que vous avez les mariés le plus important est votre attention à tout ce qui se passe autour. Que ce soit entre les mariés (ils se prennent par la main, se rassurent, se sourient ?), ou chez les invités. Repérez les parents, la sœur excentrique ou la grand-mère à la larme facile, mais ne les cadrez pas en attendant qu’il se passe quelque chose sans quoi ils vont se figer et poser dans un sourire figé.

La suite de la cérémonie fera l’objet d’un prochain article.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *