« Peux-tu photographier mon mariage ? » 6 raisons de refuser

5 raisons de refuser de faire des photos de mariage

« T’as un bel appareil photo, et tes paysages sont superbes. Tu voudrais bien photographier mon mariage ? »

C’est une phrase que les gens qui s’intéressent à la photo ont tous entendue un jour. Et il faut reconnaître qu’elle est sensée non ? Après tout, quand on est doué en paysages, et qu’on a un super matériel, on a tout ce qu’il faut pour faire de magnifiques photos de mariage, pas vrai ? Les mariés proposent de mettre dans vos mains ce qui sera l’un des jours les plus importants de leur vie : Voilà 6 bonnes raisons pour lesquelles, si vous êtes photographe sans expérience en mariage, vous devriez refuser de faire ces photos seul.

Vous voulez profiter de la journée.

Photographier un mariage est exigeant physiquement et mentalement. Il faut être partout, attentif, en dehors de l’action et pourtant juste à coté. Si vous aviez prévu d’aller au mariage à deux, votre ami(e) sera souvent seul(e). Il faut être attentif en permanence, garder un œil ouvert sur tout, rester concentré et lucide (ce qui peut impliquer de se contenter de jus d’orange). Il faut transporter son matériel, partir après, arriver avant, courir pas mal et se placer aux bons endroits. Faire des repérages et anticiper la journée, la répéter et la préparer. « Si vous ne transpirez pas, c’est que vous n’êtes pas assez mobile » est une phrase qui revient souvent chez les photographes de mariage. Et pour ne rien arranger à votre stress, les mariés ont une exigence de résultat, certainement pas juste de moyens. Si toutes vos photos de l’église sont floues, et que la mariée a les yeux fermés sur les autres, « j’ai fait de mon mieux » ne sera pas suffisant. Ce qui nous amène à …

Vous voulez conservez vos amis.

Vous ne souhaitez pas vous retrouver face à une jeune mariée une semaine après son mariage alors qu’elle apprend que les 300 premières photos sont tellement sous-exposées qu’on ne peut rien en faire, qu’une poussière voile l’ensemble des photos de groupe, que vous avez oublié de photographier ses parents et sa coiffure, ou que sa robe apparaît comme une tache blanche sur toutes les photos de couple parce qu’il y avait trop de soleil. Si vous n’êtes pas raisonnablement assuré de vos qualités de photographe de mariage (et pas de photographe tout court), voulez-vous en plus tester simultanément votre vitesse au 100m départ à froid et votre maîtrise de l’évitement des objets qu’elle ne manquera pas de vous lancer ?

Vous ne pensez pas pouvoir sortir 300 belles images de la journée.

Tout amateur un peu attentif peut faire une belle image lors d’un mariage. Le décor est souvent beau et travaillé, les mariés apprêtés comme jamais, et surtout l’ingrédient capital en photo, il y a beaucoup d’émotion. Sortir une ou deux belles images est accessible. La marche pour atteindre 500 belles images par contre, est beaucoup plus élevée. Un photographe de mariage ne donnera pas seulement ses 10 meilleurs clichés. Il doit donner un reportage cohérent et si possible plaisant de la journée. Si votre belle photo est perdue au milieu de 500 images ratées, elle disparaîtra complètement. Et on ne la retiendra pas. On retiendra très bien les 499 autres par contre.

Vous avez autre chose à faire le mois qui suit que faire du tri et du développement.

Le travail de photographe de mariage ne s’arrête pas à 20h/22h/4h du matin. A vrai dire, quand vous mettez enfin votre appareil sur OFF, il commence à peine. Il va falloir extraire les milliers de photos faites, les ranger, les sauvegarder, les trier, les sélectionner, les traiter, les redresser, les développer, les extraire, les rassembler… Et finalement les rendre aux mariés. Il n’est pas absurde de considérer une 30aine d’heures comme une moyenne pour quelqu’un de rodé sur l’exercice. Et si c’est votre premier mariage, ce sera encore plus long… beaucoup plus long. Ceci pendant que la mariée vous appellera, l’air de rien, deux fois par jour pour savoir où en sont ses photos.

Vous pensez qu’un professionnel du secteur fera un meilleur travail…

Et il y a pas mal à parier que vous avez raison. Bien que comme dans toutes les professions, on trouve des photographes de mariage mauvais, comme dans toutes les professions également, après un peu de tri on peut les éliminer. Cela tombe bien, si la photographie de mariage n’est pas votre spécialité, vous vous y connaissez peut-être assez en photo pour donner un avis éclairé à vos amis et les aider à choisir/faire ce fameux tri.

Le prix sera plus élevé certes mais il existe des solutions.

Un professionnel sera toujours plus cher qu’un ami qui rend service, c’est évident, mais en étant créatif et même si les mariés n’ont pas de budget pour ça c’est un coût qui peut se répartir ou s’amortir différemment. Vous regrouper avec d’autres amis et offrir aux mariés la prestation d’un professionnel. Cela peut être un cadeau de mariage commun. Après tout, les photos sont le seul souvenir tangible de la journée. Ou bien le professionnel peut revendre ses tirages aux invités par exemple ou proposer une prestation concentrée sur l’essentiel (photos de couple, cérémonie, début du cocktail…) et vous pouvez envisager de prendre la suite pour la fin du cocktail et la soirée, voire d’être présent pour les préparatifs où votre proximité peut même vous donner un avantage.

Si le mariage vous intéresse, photographiquement, ne vous déclarez pas photographe de mariage. Laissez la place à quelqu’un dont c’est le métier et qui a l’habitude. Mais venez quand même avec votre appareil. Et sans la pression du résultat, sans l’obligation de faire ça du matin au soir, sans la contrainte de ne rien devoir manquer, il est fort possible que vous  sortiez de là plusieurs clichés dont vous pourrez être fier, et que vous pourrez même offrir aux mariés. Qui sait, cette première expérience pourrait faire naître une vocation.

Et vous, vous acceptez, vous refusez, ou vous demandez à des amis de photographier des mariages ? Faites nous en part dans les commentaires.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *